iboy's (lost) place

iboy iboy - Posté le lundi 5 mars 2018 à 00:09
  • cinéma

  • TIMOTHÉE CHALAMET, APPELEZ-LE PAR SON NOM

    Par Jérémy Piette photo Audoin Desforges pour Libération
    — 26 février 2018 à 17:36 (mis à jour à 18:08)


    Photo Audoin Desforges pour Libération

    Speed-dating avec le jeune et séduisant acteur franco-américain, à l’affiche de deux films en lice pour les oscars.

    Comme un béguin express, électrique et félin, Timothée Chalamet n’a pas peur de s’avachir à nos côtés sur le canapé, nous embrassant de paroles, paroles et paroles, puis de s’en aller, frivole, aussi vite qu’il est arrivé. L’image qu’il abandonne ainsi, vaporeuse, ne permet pas tellement de savoir qui l’on a rencontré : une étoile filante, montante, une personne, un éclat, un climat… Un passage lumineux senteur soleil qui resterait jusqu’au soir sur l’épiderme. Cette persistance rétinienne âgée de 22 ans - mais qui a plutôt l’air d’en avoir 16 - au visage poupin, jogging et pull à col roulé noirs, a longtemps piétiné devant nous la moquette de ses baskets blanches immaculées avant de se décider à s’installer pour un bref entretien. «J’ai un peu froid», lâche-t-il. Puis il se relève, va fermer la fenêtre. On le perd encore, il revient, tout sourire, croise les jambes, les mains, en passe une dans son désordre de cheveux bruns, plante un pied sur la chaise en face de lui.